Aida Diop parcours singulier d’une entrepreneuse sur Afrique connection

journee femme africaine aida diop senegal afrique connection

Lorsqu’une femme inspirante telle que Aida Diop croise votre route, impossible de ne pas y faire écho. Nous aurons l’occasion de vous reparler plus longuement de cette battante originaire du Sénégal et du Cameroun sur le blog de la la contribution digitale à la Journée Internationale de la femme Africaine.

Pour l’heure sachez que Aida Diop réside à Cannes, où elle travaille dans la fonction publique hospitalière tout en étant très investie dans plusieurs ONG particulièrement dans la lutte contre le fléau des enfants esclaves au Sénégal et également dans l’autonomisation des femmes dans les communautés rurales au Sénégal en collaboration avec une grande Association en Belgique. Depuis 2004, elle est vice présidente d’une coopérative d’habitat de 200 personnes et c’est dans le cadre de cette activité immobilière que le journaliste Thierno Diallo lui a consacré un entretien pour le magazine Afrique Connection un site d’informations générales sur l’Afrique et sa diaspora. Si par ailleurs, vous pensez participer aux 1 ères journée d’été des diasporas, dont nous vous parlions la semaine dernière, vous aurez l’opportunité de la rencontrer là bas et d’échanger autour de l’immobilier.

L’immobilier en Afrique est un sujet épineux qui divise au sein des diasporas. Certes, chers lecteurs adorés, certains d’entre vous ne sentent pas concernés ayant fait le choix légitime de n’investir que dans les pays d’accueils qui sont désormais les vôtres. Fort bien, d’un autre côté, il y’a bon nombre d’entre nous, ayant gardés des liens étroits avec nos pays d’origines et qui sont désireux d’y entreprendre, de construire et d’investir sans pour y habiter dans l’immédiat. Or, à quelques exceptions près, ce sont des expériences qui s’avèrent au mieux douloureuses, au pire catastrophiques. C’est de cela, dont il est question dans l’entretien conduit par Thierno Diallo, qui lance le pavé dans la mare d’entrée de jeu .

C’est le rêve de tout immigré africain, sénégalais en particulier : avoir un toit dans son terroir d’origine. Mais c’est un rêve, s’il se réalise, n’est pas sans couacs. Parfois, ce rêve se transforme tout simplement en cauchemar. En effet, nombreux sont les cas où l’immigré investit à distance, en confiant son projet à un proche ou un agent immobilier, sans jamais voir son projet immobilier se réaliser. Cet état de fait indigne Aida Diop, entrepreneure sénégalaise installée à Cannes. Alors, elle décide de s’investir dans ce créneau pour faciliter l’accès à la propriété pour les Sénégalais de France.

Lire la suite de l’article en cliquant ici : Aida Diop parcours

On partage ?
Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus