Debout congolaises et la Journée Internationale de la Femme Africaine

journee internationale femme africaine debout congolaises web magazine

Après le Magreb c’est en terrain plus familier que je vous embarque, puisque nous allons au sur la rive droite du Congo, du côté démocratique chez mes cousins que je ne connais que de loin pour l’instant, afin de continuer à présenter ceux qui ont célébré la JIFA 2017. Jusqu’ici j’avoue avoir fait de belles découvertes, mais celle-ci bat tous les records parce que j’ai appris encore une fois qu’il se passe des choses incroyables dans le Kivu, et que j’en étais resté vraiment à une seule image. SIC !

Très difficile de procéder de la même manière avec l’article du magazine web « Debout congolaises ! » parce que c’est un super clin d’œil à la contribution digitale publié bien avant le 31 juillet afin que leurs lecteurs puissent nous retrouver également.

Debout congolaises est un magazine web publié par l’Observatoire de la Parité en RDC. Eh oui, çà existe depuis 2008 et pas que pour la galerie. L’Observatoire de la parité, dont l’instrument principal est le site est un mécanisme de vigilance et de suivi effectif de la parité entre les sexes et de la promotion de la femme congolaise à travers deux instruments : un Indice de la parité et un Tableau de bord d’évaluation de l’action de l’Etat dans ce domaine. Ces deux outils serviront eux-mêmes de base à des actions de Plaidoyer et de Sensibilisation. En visitant ledit site, je mesure le travail titanesque abattu par Espérance Mawanzo co-fondatrice de l’observatoire de la parité et responsable éditoriale de Debout congolaises et de Rien sans les femmes dernier né de cette grande famille de l’ODP. Comme tous passionnés qui œuvrent pour un bien ultime qui va au-delà de leurs petites personnes, le chemin est long, souvent incompris et au final cela vaut la peine pour nous toutes et nous tous. Je mesurais pas l’importance de la parité dans nos sociétés, il faudrait d’ailleurs que je m’y intéresse davantage, que je sorte de ma petite expérience personnelle qui n’est pas représentative de la majorité des congolaises. Dont acte ! De ce que j’ai retenu, le travail était jusqu’ici plutôt axée sur la parité en politique, et dernièrement le spectre s’élargit en direction des universités. Voilà pour vous donner une idée de ce qui se trame sur Debout congolaises !

Pour en revenir à la célébration de la Journée Internationale de la femme Africaine par ce webzine, ce qui a retenu mon attention, c’est l’angle d’approche, que je ne révélerais pas, pour le simple plaisir de vous en laisser la surprise. Eh oui, je suis comme çà ! SouRIRES ! Cliquez ici  → Pourquoi célébrer le 31 juillet sur Internet ?   

On partage ?
Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus