Le monde de Nyota génération 2030 projet à suivre

journee femme africaine monde nyota decouverte suivre

Le choix du thème 2017 de la contribution digitale à la Journée Internationale de la Femme Africaine est la transmission, je pense c’est LE point crucial sur lequel nous devrions tous nous pencher ne fusse qu’une fois. Que transmettons nous à nos enfants aujourd’hui ?  En découvrant Le monde de Nyota au détour du compte Instagram de Working ladies, j’ai reconnu la signature toute particulière de l’entrepreneuse congolaise Patricia Nzolantima qui se résume en trois mois excellence, diversité et proximité.

Le monde de Nyota est un site girly à la navigation fluide, le fond et la forme sont excellents. Click To Tweet

1/ Excellence :  Pas de flash, pas de musique qui vous explose les oreilles. Rien de tout cela, ici tout n’est que légèreté, clarté et souci du détail du contenu au design.
On sait qui  Patricia Nzolantima au travers de sa fondation : International Working Ladies.
On sait pourquoi : œuvrer à l’émergence d’une élite féminine africaine
On sait comment : en créant le Le Monde de Nyota un projet éducatif à destination des jeunes filles africaines.

journee femme africaine monde nyota defi patricia nzolantima working ladies2/ Diversité : Bien que le cœur du projet soit Nyota le personnage de la pré-adolescente bien dans ses baskets qui exhale confiance en soi et positivité, tous les œufs ne sont pas pas pour autant dans le même panier. Ainsi à coté de ce symbole, il y’a également d’autres propositions tels que des ateliers pédagogiques, un village éducatif, une bourse d’excellence et le club Nyota. Bref le paradis quoi ! Moi qui ne suit pas nostalgique pour un sou, j’ai tout à coup envie de revivre mon adolescence aux côtés de Nyota ma jumelle. Si si, je vous assure, j’avais la même dégaine physique, et ses caractéristiques tels que décrit sur le site étaient les miens en ce temps là….SouRIRES !

3/ Proximité : ce qui force mon admiration chez Patricia Nzolantima, c’est que contrairement à beaucoup de personnes travaillant sur la « jeunesse » en mode « posture », elle est totalement immergée au plus près de tous ces jeunes, elle est sur place donc il n’y a aucun fantasme irréaliste de sa part, aucun copier/coller de modèle d’ailleurs sans connaissance . Rien de tout cela, elle part du quotidien, du terrain pour donner vie à Nyota, cohérente jusqu’au bout dans son approche, ainsi plutôt qu’un projet intégralement réalisée ailleurs, elle fait appel aux étudiants des beaux arts de Kinshasa, travaille avec les talents locaux, plutôt que de sous-traiter à Trifouillis-les oies.

Vous pouvez aller les yeux fermés sur le site du monde de Nyota, quelque soit la question que vous vous posez, vous en retrouverez la réponse, car tout est parfaitement organisé et clair même ma grand-mère s’y retrouverait c’est pour vous dire !

Vous ai-je dis que vous pouviez aider le projet ? Non ? Eh bien si, vous le pouvez plutôt deux fois qu’une soit en faisant un don, soit en devenant bénévole, soit parrainant (sponsorisant) une jeune fille.

Toutes les informations par ici →  www.lemondedenyota.com/

 

On partage ?
Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus